Actualités


Écrivains, pourquoi (et comment) les maisons d’édition refusent vos livres



Au regard du nombre de décisions prises, la principale activité d’un éditeur n’est pas de publier, mais de refuser de publier. La quête d’un éditeur est souvent très laborieuse, comme certains d’entre vous peuvent en avoir fait l’expérience. C’est le cas de l’auteur Maginhard, qui s’est amusé à compiler sur son blog une centaine de lettres de refus de son manuscrit, avant d’être publié dans une maison d'édition belge. En moyenne, un seul livre sur 6000 est publié. Nous avons tenté de comprendre pourquoi un roman était refusé. Avant la publication, le premier roman devra passer la sélection des comités de lecture (pour les plus grosses maisons d’édition) ou d’un réseau de lecteurs. Pour les plus petites maisons d’édition, c’est l’éditeur qui reçoit les textes et les sélectionne. C’est le cas d’Alma-Editions, qui publie seulement dix-sept livres par an. Sa directrice littéraire, Catherine Argand, nous a expliqué le cheminement des manuscrits. Sa maison d’édition peut recevoir jusqu’à cinq livres par jour. Une première sélection des manuscrits se fait par un stagiaire (souvent diplômé d’un master d’édition). Les repêchés sont alors lus par les éditeurs, qui procèdent à un nouvel écrémage. Lorsqu’il existe un comité de lecture, il peut être constitué de cinq à quinze membres, parfois plus. Les lecteurs du comité lisent les livres, les annotent et inscrivent leur jugement sur une fiche dédiée au roman. Tout y est inscrit : du refus à l’étonnement. Catherine Argand : « De manière générale, les lecteurs sont payés à la pièce. Ils ont un QCM à remplir au sujet du livre. Par exemple, ils mettent une note à l’action du personnage, la trame de l’histoire, etc. » En fonction de la taille des maisons d’édition, les membres du comité peuvent se réunir une fois par semaine ou une fois par mois. Durant ces sessions : « Ils défendent le livre pour lequel ils ont eu un coup de cœur et qu’ils souhaitent voir publié. Si le lecteur a réussi à convaincre les autres lecteurs, on effectue alors une deuxième lecture du livre, puis il passe entre les mains des éditeurs. » Dans son livre « Petits bonheurs de l’édition » (édité par La Différence), l’auteur Bruno Migdal, lecteur-stagiaire de 42 ans, décrit le service des manuscrits des éditions Grasset. Il relate cet engouement lorsqu’il s’agit de défendre un livre qui a su attirer ses faveurs : « Mon éditeur estime que c’est pas mal, franchement pas mal, mais plutôt pour Flammarion ou Julliard ; il ira tout de même jusqu’à le proposer en comité de lecture, où il sera finalement boulé d’un revers de main. » Catherine Argand n’a jamais véritablement apprécié les comités de lecture. Elle trouve en effet étrange de confier son choix de livre à une personne tierce : « Mon choix ne sera jamais celui d’un autre éditeur. » Tout est une question de goût. Bien sûr, le point de vue du lecteur entre en compte. Elle sait qu’il existe une marge d’erreur possible sur ce qui peut être un bon ou un mauvais manuscrit. « C’est la même chose qu’un professeur qui va noter une copie de fac. » Pour quelles raisons refuse-t-on un livre ? Selon Catherine Argand, beaucoup d’auteurs se trompent de maison d’édition et confondent trop souvent l’écriture et l’expression : « Parfois, c’est assez comique ce que l’on peut recevoir par La Poste. Le problème aujourd’hui est qu’il existe trop de gens qui écrivent plutôt qu’ils ne lisent. C’est l’effet Marguerite Duras. » Pour Catherine Argand, il existe plusieurs raisons qui expliquent le refus d’un livre : « On ne peut pas publier quelqu’un qui fait l’apologie du crime par exemple, ou qui utilise beaucoup de stéréotypes dans ses romans. Une fois, j’ai pu lire dans un livre : “Sa silhouette de déesse profilait le long du soleil couchant...” Il existe également beaucoup trop de pensées uniques, type : les riches sont méchants et les pauvres sont gentils. Parfois, les livres manquent tout simplement de singularité, d’originalité ou le vocabulaire utilisé est très pauvre. » Voici différentes raisons avancées par plusieurs maisons d’édition pour justifier le rejet d’un manuscrit : le roman « ne correspond pas à la ligne éditoriale de la maison d’édition » ; il ne correspond pas aux « critères de qualité requis pour la publication d’un livre : on y note alors l’insuffisante maîtrise d’une écriture, sa banalité, son absence de rythme, de singularité. De trop lourdes maladresses » ; il faut qu’il y ait « un consensus autour du livre lu : il faut que quelque chose dans l’histoire du livre accroche les différents membres du comité de lecture » ; « certaines maisons d’édition ne publient que dix livres par an », le vôtre était le onzième ; l’histoire que vous racontez est passée de mode : certains auteurs pensent que s’ils écrivent un livre avec le même scénario que le best-seller précédent, il sera publié ; c’est faux. Un éditeur me raconte « qu’après le succès des “Bienveillantes” de Jonathan Littell, on a reçu plein de livres qui avaient le même sujet. Or, ce type de synopsis avait déjà été publié, donc on a décidé de passer à autre chose ». Inutile de copier les confrères donc. Pour avoir une chance d’être publié, « un écrivain doit avoir une voix. Un romancier, c’est quelqu’un qui aura un autre regard que le vôtre et saura vous surprendre. Il faut une atmosphère dans le roman, une singularité », rappelle Catherine Argand. Comité de lecture : les copains d’abord ! Pointés du doigt par les écrivains qui ne parviennent pas à se faire publier, les membres des comités de lecture ont mauvaise réputation. On leur reproche leur manque de légitimité à lire un livre, on suppose également qu'ils ne lisent pas les livres qu’ils reçoivent. La constitution même de leur comité de lecture apparaît opaque. Dans son « journal de stage », Bruno Migdal se moque avec gentillesse de ses collègues de travail, eux aussi lecteurs-stagiaires : « Le premier est entré par l’entremise du fils d’un des éditeurs de la maison, la tante du second exerce chez Gallimard. Il y a aussi les livres qui circulent sous le manteau pour qu’ils soient lus avec plus d’attention, tel ce manuscrit recommandé par Edmonde Charles-Roux, avec un intimidant papier aux armes de l’Académie Goncourt. Le jeune protégé est un éminent spécialiste des relations bilatérales franco-afghanes : à aborder avec discernement, donc. » Le recrutement des différents membres du comité de lecture a changé. Un éditeur d’une grande maison d’édition parisienne me confie qu’à « une certaine époque, il y avait des journalistes, des écrivains, et d’autres personnes non médiatiques qui pouvaient intégrer le fameux cercle fermé des comités de lecture, juste parce qu’ils avaient un curriculum vitæ très prestigieux. Aujourd’hui, on ''' s’est recentrés ''. Ainsi, pour recruter un membre d’un comité de lecture, on fonctionne désormais par cooptation. On fait plus attention aux connaissances que la personne peut avoir du monde de l’édition, donc on choisira plutôt d’anciens éditeurs, des critiques, et des auteurs qui ont déjà été publiés. » (Source : article de Sarah Pinard/rue89).
Les autres actualités
  • Bonnes vacances !

    [...] Lire la suite
  • Salon du livre de Paris -16, 19 mars 2018.

    Le Salon, qui célébrera sa 38ème édition, ouvrira ses portes du vendredi 16 mars au lundi 19 mars inclus ; la matinée du lundi étant réservée aux professionnels. Le Salon continue d'évoluer vers un événement littéraire à part entière. Cela passe par une programmation de grande qualité, exigeante et ouverte au public sur chacune des scènes, et des rendez-vous inédits sur le reste [...] Lire la suite
  • Vœux 2018

    [...] Lire la suite
  • Forum des Associations à Paris 16e, le 14 septembre 2017

    [...] Lire la suite
  • «PLUS DE 300 ROMANS SACRIFIÉS SUR L'AUTEL DE LA LITTÉRATURE ET DES PRIX»

    Le Goncourt a annoncé son ultime sélection au 25 octobre au lieu du 27. Le même jour que la proclamation du Femina,qui lui, a décidé de décerner son prix avant les autres. Quant au Médicis, il a décidé de frapper tôt, le 2 novembre. La veille du Goncourt… Les jurys font-ils exprès de se griller la politesse ? Cela fait plusieurs années que les jurys alternent. Mais ils [...] Lire la suite
  • Les 20 conseils d'écriture par Stephen King

    Le maître de l'horreur et du fantastique est connu pour sa quarantaine de romans. Il est également l'auteur d'un manuel, Ecriture: Mémoires d'un métier dans lesquels il raconte les coulisses de sa production et prodigue moulte conseils. Extraits. Vous avez toujours rêvé d'écrire comme Stephen King, maître incontesté du thriller? Découvrir comment il a fait pour vendre plus de 350 [...] Lire la suite
  • Lire un bon livre stimule longtemps le cerveau

    Se plonger dans l'univers d'un livre passionnant est une expérience sans pareille que tous les lecteurs ont connu et recherchent avidement. Mais elle va au-delà du simple «bonheur de la lecture». Entrer dans le nouveau monde d’un roman ou d’une nouvelle a des effets scientifiquement mesurables sur notre cerveau et qui se prolongent pendant plusieurs jours après la lecture. C’est une [...] Lire la suite
  • L'avenir de la librairie

    En France, chaque année depuis cinq ans, les librairies voient leurs ventes chuter de 10 %. On estime qu'en 2017, à peine plus d'un livre sur trois aura été acheté dans une librairie. La librairie est, de tous les commerces de détail, celui qui souffre le plus de la crise et du développement des ventes en ligne. Pourtant le métier résiste, car on assiste régulièrement à l'ouverture [...] Lire la suite
  • En 25 ans, le nombre de nouveaux titres publiés a été multiplié par deux

    En 25 ans, le nombre de nouveaux titres publiés a été multiplié par deux, selon les chiffres du Syndicat national de l'édition (SNE). Deux fois plus de titres publiés, certes, mais avec des tirages deux fois moins élevés. Et encore, cette profusion éditoriale n'est que la partie émergée de l'iceberg. En effet, n'est publiée qu'une infime fraction des manuscrits reçus par les [...] Lire la suite
  • Le catalogue des subventions du Ministère de la Culture

    Le ministère de la Culture et de la Communication consacre une part importante de son budget à soutenir les actions culturelles portées par les associations, les collectivités, les établissements publics, les entreprises privées, les particuliers. Les montants alloués chaque année traduisent son engagement dans la mise en œuvre de la politique culturelle portée par l’ensemble [...] Lire la suite
  • L'agent fait-il le bonheur de l'écrivain ?

    Les écrivains anglo-saxons ne peuvent se passer des agents littéraires. En France, seuls 2 % des auteurs auraient recours à eux. Une drôle d'exception française, alors que les contrats avec les éditeurs soulèvent toujours autant de méfiance. Aux foires professionnelles internationales du livre, ils sont présents par centaines, venus du monde entier, incarnés par le plus célèbre [...] Lire la suite
  • En France et aux Etats-Unis, la librairie indépendante résiste à Amazon

    Contrairement à ce qu’annonçaient les prédictions, Amazon n’a pas enterré la librairie indépendante. En France et aux Etats-Unis, celle-ci connaît un net regain d’activité, mais elle a d’autres ennemis. En France, depuis un an, les ventes des librairies indépendantes reprennent. C’est ce qu’indique un article publié très récemment dans Le Monde, intitulé « Comment le [...] Lire la suite
  • Écrivains, pourquoi (et comment) les maisons d’édition refusent vos livres

    Au regard du nombre de décisions prises, la principale activité d’un éditeur n’est pas de publier, mais de refuser de publier. La quête d’un éditeur est souvent très laborieuse, comme certains d’entre vous peuvent en avoir fait l’expérience. C’est le cas de l’auteur Maginhard, qui s’est amusé à compiler sur son blog une centaine de lettres de refus de son manuscrit, [...] Lire la suite
  • Droit d’auteur – Le rapport Reda approuvé par la CJ du Parlement européen

    La commission juridique du Parlement européen a approuvé le 16 juin le projet de rapport élaboré dans le cadre de la « mise en œuvre de la directive 2001/29/CE sur l’harmonisation de certains aspects du droit d’auteur et des droits voisins dans la société de l’information ».  Le rapport Reda a recueilli la quasi-unanimité par 23 voix sur 25. 556 amendements ont été [...] Lire la suite
  • Soutenez la campagne de la FEE #Copyright For Freedom

    Le droit d’auteur, accusé de tous les maux, est aujourd’hui remis en question, voire menacé. La Commission européenne prépare en ce moment même une révision de la législation sur le droit d’auteur qui va dans le sens de son affaiblissement. Le rapport de l’eurodéputée pirate Reda sur la directive droit d’auteur, très contesté, est actuellement discuté au Parlement [...] Lire la suite
  • Livre numérique : l'Europe oblige la France à relever le taux de TVA

    L'État français ne pourra plus appliquer un taux de TVA réduit à 5,5% sur le livre numérique, a annoncé la justice européenne. Les éditeurs français dénoncent cette décision. La Cour de Justice de l'Union européenne a tranché. La France ne pourra pas continuer à appliquer un taux de TVA réduit à 5,5% sur les livres numériques. L'Hexagone a été prié de revoir sa copie en [...] Lire la suite
  • Amazon va devoir revoir son offre Kindle Unlimited en France

    Le rapport de la médiatrice du livre, mandatée par la ministre de la Culture, rappelle que seuls les éditeurs peuvent fixer le prix des livres numériques. Amazon, mais aussi d'autres acteurs français, vont devoir mettre leurs offres commerciales en conformité avec la loi. L'offre Kindle Unlimited d'Amazon est-elle légale en France? Non, a tranché le ministère de la Culture sur la [...] Lire la suite
  • La réforme du droit d'auteur fait polémique

    Face au projet de Bruxelles, le monde de la culture se mobilise en France. L'industrie culturelle française est unanime: la réforme du droit d'auteur à l'échelle européenne promet d'être «le» sujet brûlant de l'année 2015. La nouvelle Commission européenne, présidée par Jean-Claude Juncker, entend bien passer un coup de balai sur la myriade de réglementations nationales [...] Lire la suite
  • Campagne mondiale «MyNextRead»

    La Fédération européenne et internationale des libraires (EIBF) a dévoilé le 21 janvier 2015 sa nouvelle campagne mondiale «MyNextRead» pour la liberté de lire et pour sensibiliser les politiques à ses différents objectifs. L'aide des consommateurs est vivement attendue, dans une campagne énergique qui cherche à concrétiser le lobbying de l'organisation. l'EIBF présente une charte [...] Lire la suite
  • Les librairies indépendantes montent au front

    Les 3000 enseignes lancent la première campagne nationale de communication avec un logo unique. Objectif ? Montrer leurs spécificités et faire face à Amazon. C'est assez rare pour le souligner. Les 3000 librairies indépendantes françaises unissent leurs forces pour lancer la première campagne nationale destinée à les rendre encore plus visibles.Bien sûr, cette campagne est [...] Lire la suite
  • Le Salon du livre et de la presse jeunesse 2014 

    Le Salon du livre et de la presse de jeunesse a fêté ses 30 ans et tenu son édition du 26 novembre au 1er décembre 2014 comme chaque année à Montreuil. Un rendez-vous comme toujours organisé autour de diverses thématiques qui sont des "pôles" : bande-dessinée, art, cinéma, ados, petite-enfance, numérique, presse et voix. Le livre jeunesse ne connaît pas la crise. Auteurs et [...] Lire la suite
  • Hachette Livre et Amazon ont trouvé un accord pluriannuel

    Amazon, un négociateur impitoyable prêt à ternir son image pour casser les prix. Les deux groupe enterrent la hache de guerre. Il aura fallu plus de six mois d’une confrontation brutale avant d’arriver à un accord. Le 13 novembre 2014, Hachette Livre, la filiale du groupe Lagardère, et Amazon, le géant du commerce en ligne, ont annoncé avoir signé un accord  « pluriannuel [...] Lire la suite
  • Forum associatif de la mairie du 16e arrondissement de Paris le 11 septembre 2014

    L'association ALEP (Auteurs, Libraires, Éditeurs, Partenaires) a présenté à la mairie du 16e, dans le cadre de la journée de son forum annuel des associations, les objectifs qu'elle s'est fixés pour l'année 2014 – 2015. Près de 2 000 visiteurs se sont pressés aux différents stands. Nombreuses ont été les personnes à l'écoute des projets développés par l'équipe d'ALEP qui, [...] Lire la suite
  • Forum associatif du 16e

    La Mairie du 16e donne rendez-vous aux associations et au public le jeudi 11 septembre de 10h à 19h pour son traditionnel « Forum associatif ». Le rendez-vous incontournable Réunissant près de 100 associations, le Forum associatif est l’occasion de présenter la richesse et la diversité de la vie associative du 16e arrondissement. Il constitue un moment privilégié de rencontres et [...] Lire la suite
  • Adoption définitive de la loi « anti-Amazon »

    Le 26 juin 2014, le Parlement a adopté, après un ultime vote à l'unanimité du Sénat, le texte sur le prix des livres sur Internet, dit « anti-Amazon », interdisant le cumul de la gratuité des frais de port et d'un rabais de 5 %. Ce texte, déposé par l'UMP, est destiné à empêcher les opérateurs en ligne, comme le géant américain Amazon, d'étouffer le réseau des libraires, qui [...] Lire la suite
  • LE SALON DES AUTEURS DE LA DRÔME

    "LA DRÔME, MOT A MOT": tel sera le thème du "Salon des Auteurs" qui aura lieu le dimanche 21 septembre 2014 de 10 h à 18 h au complexe Charles-Bringuier à CHATUZANGE LE GOUBET. Quelque 70 auteurs sont attendus à cet événement littéraire, rendez-vous incontournable de la vie locale et culturelle goubétoise. Plus d'information : [...] Lire la suite
  • Assises Internationales du Roman du 19 au 25 mai 2014

    Comme chaque année, les AIR sont conçues et organisées par la Villa Gillet et Le Monde, en co-réalisation avec Les Subsistances et en partenariat avec France Inter. C'est une semaine de rencontres, de lectures, tables rondes avec des écrivains du monde entier, à Lyon et en Région Rhône-Alpes. L’occasion pour chacun d’échanger, de croiser les regards, les débats, auxquels les [...] Lire la suite
  • Salon Étonnants Voyageurs

    Le salon "Étonnants Voyageurs" se déroulera du 7 au 9 juin 2014 à Saint-Malo. C'est un festival international du livre et du film organisé annuellement à Saint-Malo. Depuis 1990 le festival explore les littératures d’Orient, d’Amérique latine, d’Afrique. Chaque année 200 écrivains du monde entier se retrouvent à Saint-Malo pour trois jours de rencontres, débats, lectures, [...] Lire la suite
  • Ouverture du site

    [...] Lire la suite
Vous êtes auteur, adhérez à ALEP
Vous êtes libraire, adhérez à ALEP
Vous êtes éditeur, adhérez à ALEP